Qu’est-ce qu’un goodie éco-responsable ?

RSE

porte-clef-surfVaste interrogation… Nous allons tenter, en reprenant les bases de nos leçons de franglais, de vous donner une définition du goodie éco-responsable. Goodie d’abord : encore catalogué aujourd’hui comme étant soit un stylo soit une clé USB, il a besoin d’être renouvelé. Eco ensuite : écologique ? Mais pas vraiment économique ? La frontière n’est plus si simple au regard des coûts liés aux risques écologiques. Responsable ? Une qualité qui se doit d’être proportionnelle à son pouvoir… Et l’objet promotionnel a un pouvoir étonnant ! Nous ne rappellerons jamais assez les chiffres éloquents qui lui sont imputés : il représente un marché d’1,4 milliard d’euros, il est conservé par ses clients et favorise la reconnaissance de marque mieux que n’importe quel autre support. Il est davantage apprécié, en France, s’il est fabriqué localement.

Mais le marché manque encore d’ambition. Comme pour de nombreux autres secteurs, le changement prend du temps, celui de l’intégration par l’être humain puis de la motivation à le mettre en œuvre. Rosabeth Moss Kanter, professeure à la Harvard Business School et directrice du programme Advanced Leadership Initiative de la même école, étudiait déjà en 1985 les raisons de la résistance humaine au changement, raisons tout à fait rationnelles : la perte de contrôle, l’incertitude (« je connais mes privilèges aujourd’hui, je ne souhaite pas risquer de les perdre »), le manque d’information sur les raisons qui poussent au changement, sur ce qu’impliquera la nouvelle situation.

Pourtant, le changement s’impose aux marchés. De nouveaux horizons s’ouvrent et remettent en question ce que nous prenions pour acquis depuis plusieurs dizaines d’années. Le taylorisme, la délocalisation : ces méthodes ont été considérées comme des progrès à leur époque car elles permettaient la réduction des coûts financiers. Aujourd’hui, la notion de coût s’ouvre justement à des aspects autres que financiers, certains parlent même d’écologie économique : c’est le cas de deux auteurs qui y ont consacré un livre complet pour l’université de Cambridge. En effet, l’approche économique classique n’avait pas de raison d’être remise en cause tant que l’énergie et les ressources de notre planète abondaient. Mais nous sommes de plus en plus nombreux et consommons de plus en plus, tant et si bien que nous vivons aujourd’hui à crédit. Il devient donc essentiel de comprendre les relations entre économie et écologie et de créer un écosystème viable sur les deux aspects.

dsc_2298Dans la conception d’un goodie éco-responsable, on ne réfléchit donc pas qu’en termes de coûts économiques : on réfléchit en termes de coûts globaux. Chez Gifts for Change, nous concevons des objets promotionnels durables, dans le sens où les ressources que nous utilisons pour les fabriquer permettent d’en créer de nouvelles. Nos sous-bocks ensemencés financent la plantation d’arbres, nos bracelets « corail », savant mélange de nacre des Philippines et de gravure française, financent la protection de l’élément qui fait leur histoire : les coraux. Nous croyons qu’être responsable, c’est assumer le coût écologique de notre production en offrant une compensation à notre planète, ou en œuvrant pour le développement d’une communication à impact écologique positif. C’est accessible à tout secteur d’activité, celui de la communication étant encore à réinventer.

Marie Olivier