Tourisme de masse, pêche intensive : comment assurer la survie de nos fonds marins ?

Le marché du tourisme à Tahiti est en croissance : +4,7% de fréquentation touristique entre 2015 et 2016. Et en 2017, la tendance semble se poursuivre : l’augmentation du nombre de touristes est pour le moment de 6,6%.

ispf

En même temps, la compagnie aérienne Air Tahiti Tui investit. Pas seulement dans le numérique, mais aussi dans le renouvellement de sa flotte d’avions. Le but ? Devenir un modèle en matière d’expérience client.

La beauté des îles polynésiennes attire les touristes… Et les pêcheurs

Une aubaine donc, pour une île qui attire des touristes dans leur voyage d’une vie. Mais pas seulement. Une aubaine aussi pour les investisseurs asiatiques qui s’intéressent de près aux ressources marines locales. Leur exploitation irait à l’encontre du respect de l’environnement, aussi croisons les doigts pour que les terres tahitiennes continuent d’être défendues pour leurs richesses : une nature luxuriante, une biodiversité extraordinaire et même… Des coraux en bonne santé ! En effet, National Geographic explique que les effets du réchauffement climatique se feraient moins vite sentir autour des îles polynésiennes. Elles constitueraient « un refuge pour les récifs coralliens ».

bali-pur-coral3Les coraux ont besoin de nous, nous avons besoin d’eux

Chez Gifts for Change, nous luttons chaque jour pour protéger ces récifs. Car ils sont eux-mêmes un refuge pour plus d’un millions d’espèces animales et végétales. Ils sont essentiels à la vie et à la biodiversité marine. Les espèces marines ne sont pas les seules à y trouver leur bonheur : c’est un vivier de poissons utilisé par l’Homme pour la pêche. C’est bien là tout l’enjeu : le pêcheur tahitien qui va chercher le poisson dont il a besoin pour se nourrir ne nuit à priori pas à lui seul à une telle biodiversité. Qu’en est-il si ces récifs sont exploités dans le but de satisfaire des milliards d’êtres humains ?

Agir en tant qu’entreprise, pour nos richesses sous-marines

C’est donc à notre grande (très grande) échelle que les choses se gâtent. Mais si nous exploitons aujourd’hui trop de richesses pour satisfaire chaque membre de notre communauté, nous avons aussi l’opportunité d’œuvrer à grande échelle pour protéger ce qui doit l’être. Nous croyons chez Gifts for Change que cela peut se faire au niveau de l’entreprise. C’est pour cette raison que nous avons créé le bracelet qui parraine un corail. Les entreprises ne sont pas des entités impersonnelles, elles sont dirigées et composées par des humains. Des humains qui apprécient la beauté d’une plage de sable noir – que l’on trouve effectivement à Tahiti mais aussi à Bali –, d’un océan à perte de vue, d’une perle fabriquée par ce même océan. Et serons, nous n’en doutons pas, sensibles à leur protection.

bali-pur-coralC’est à Bali que notre partenaire, Pur Projet, travaille à la régénération des coraux. Une entreprise sociale dont le rôle est non seulement d’aider les entreprises à restaurer les écosystèmes dont elles dépendent, mais aussi d’engager les populations locales dans le mouvement. Et par là-même, les encourager dans leur développement. Durable.

Dans le cas du corail, il ne s’agit pas de savoir si la santé de votre entreprise en dépend ou non. 850  millions de personnes vivent à moins de 100 kilomètres de récifs et en tirent des avantages écosystémiques. C’est sans compter les avantages économiques liés à leur exploitation pour la nourriture ou encore la recherche scientifique. Il y a fort à parier que, quel que soit votre secteur d’activité, votre entreprise soit – au moins indirectement – avantagée par la présence des coraux sur notre Terre.

Le projet Pur Coral vise à restaurer les coraux brisés par la pêche destructive, la pollution marine, le réchauffement des eaux. Pour en savoir plus, ou pour soutenir le projet, rendez-nous visite !

Marie Olivier