Les goodies éco-responsables de Xerox France

Découvrez la nouvelle opération d’Engagement Par l’Objet® de Xerox France.logo Xerox vectorisé

Interview d’Aymane Mabiala, Chargé de mission Développement Durable chez Xerox France.


 

Gifts for Change : Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec Gifts for Change ?
Aymane Mabiala : Chez Xerox nous donnons beaucoup de goodies. Nous en donnons à nos collaborateurs lors événements, aux personnes venant à nos stands à des salons, à nos clients lors de rendez-vous… Le goodie est une sorte de figure imposée, que nous respectons.
J’aime certains goodies que nous donnons, mais ils me donnent l’impression qu’on peut faire mieux.
En effet, en tant que chargé de mission Développement Durable, j’ai du mal avec certains statu quo. On a des objets qu’on donne systématiquement à nos parties prenantes, et en grande quantité. On prend des engagements pour améliorer notre impact sur la planète et nos habitants, je veux que ça se reflète davantage dans nos actions !
Des goodies issus du Développement Durable étaient la solution logique. J’ai trouvé que la plupart des objets du catalogue de Gifts for Change avaient un véritable charme qui m’a tout de suite fait penser : « Enfin des goodies que j’aimerais recevoir ! ».
Après quelques discussions avec les collègues, on s’est vite mis d’accord sur le fait que c’était une façon intéressante de faire d’une pierre deux coups. On rend notre démarche plus cohérente en offrant des objets plus beaux avec un meilleur impact sur l’environnement.
C’est également une façon intéressante d’envoyer un message positif : Oui, on peut effectuer une transition vers des pratiques responsables et chaque acte, chaque objet compte et fait une différence. On en sort même gagnants !
On est ravis des sachets de graines. Chacun a son préféré et tout le monde en veut, au point où on a très vite mis en place une gestion stratégique du stock pour ne pas être en rupture trop vite.

GFC : Pour vous, que signifie l’engagement ?
A.M : Le concept d’engagement m’évoque la nécessité de faire sa part, d’apporter son aide à un projet vertueux. Par rapport au projet de la préservation de nos écosystèmes, si chacun de nous apporte ses gouttes d’eau à la manière du colibri, alors les entreprises sont des hydravions au potentiel immense.
Cela signifie à mon avis pour elles adresser leurs responsabilités en allant au-delà de leurs obligations. Cela veut dire concrètement innover de façon responsable et favoriser les nouveaux processus, partenariats et business model aux meilleurs impacts sociétaux. Cela veut aussi dire être en constante remise en question et chercher dans tout ce qu’elles font des pratiques qu’elles pourraient changer de façon indolore pour d’autres plus durables.

 

GFC : Quelle est la cause qui vous touche le plus, personnellement ?
A.M : Question très difficile ! Parmi toutes les urgences (disparition des abeilles, des coraux, raréfaction de l’eau potable…) la reforestation est la cause qui me touche le plus parce que je pense que c’est une bonne et une belle façon de lutter contre le dérèglement climatique.

 

GFC : Un mot de la fin avant de se quitter ?
A.M : Gros remerciements à toute l’équipe pour tout, c’était un plaisir de recevoir les cartons pleins de bracelets et de sachets de graines et vous avez été particulièrement à l’écoute et patients. C’est génial de pouvoir distribuer des objets qui reflètent notre identité, qui ne seront pas oubliés quelques heures après avoir été reçus et surtout qui ont un impact positif sur la société ! Je recommande et j’ai hâte de re-commander.