Les objets promo connectés – pourquoi un tel engouement ?

Facebook CEO and Harvard dropout Mark Zuckerberg delivers the commencement address at Harvard University commencement exercises, Thursday, May 25, 2017, in Cambridge, Mass., (AP Photo/Steven Senne)Dans notre article précédent, nous vous expliquions comment les villes, collectivités locales ou encore organisateurs d’événements agissent pour limiter le nombre de déchets générés par les grands événements de l’été : Tour de France, Rock en Seine etc. Nous vous proposions notamment de distribuer à ces occasions des objets que l’on garde, qui ont un sens plus grand que la consommation immédiate lors de l’événement. Mark Zuckerberg a d’ailleurs récemment été applaudi pour avoir évoqué le sujet lors de son discours à la remise des diplômes de Harvard. Les êtres humains trouvent leur bonheur en étant acteurs d’un objectif, d’un but beaucoup plus grand qu’eux-mêmes, qui va plus loin que ce qu’ils constatent après une journée de travail. Le psychologue Abraham Maslow le mettait déjà en lumière dans les années 1940 avec la création de sa pyramide des besoins : le besoin de s’accomplir en est le dernier palier. D’autres psychologues et sociologues l’ont montré par la suite, comme Jennifer Laguardia et Richard Ryan qui concluent suite à une étude de 2011 que l’affiliation, la générativité et l’acceptation de soi sont des motivations qui engendrent bien plus de bonheur que la richesse.

interactive-braceletVotre but, en tant que marque et en tant que sponsor d’un événement, est d’être retenu et de transformer cette reconnaissance en achats. Certaines rivalisent de créativité pour se démarquer. Les objets publicitaires connectés, par exemple, émergent lors des manifestations sportives ou culturelles pour répondre à une attente des participants, futurs consommateurs, ou pour s’afficher comme des précurseurs, comme une marque innovante. Le festival de musique électronique Tomorrowland, qui a lieu chaque été en Belgique, distribue par exemple des bracelets connectés qui permettent aux participants de se connecter entre eux sur Facebook en activant un bouton présent sur le bracelet. Dans bien d’autres festivals, le bracelet est également utilisé comme moyen de paiement sécurisé : il évite de sortir sa carte bancaire ou de prendre des espèces avec soi. Gageons que d’ici quelques années, les t-shirts connectés, contenant des capteurs capables de recueillir des informations telles que les dénivelés ou la fréquence cardiaque, seront utilisés lors d’événements sportifs pour faire tester au grand public du matériel que l’on peut qualifier de professionnel. A ce sujet, le site absolute-event vous propose 6 objets connectés à exploiter pour faire parler de vos événements.

Mais ce qui nous intéresse, c’est la raison de l’utilisation de ces objets. Pourquoi se dirige-t-on de plus en plus vers les objets connectés ? Nous pensons que c’est parce qu’ils font vivre une expérience qui va bien au-delà de l’objet en lui-même. Tomorrowland ne propose pas seulement un bracelet, ils proposent un moyen ludique de connecter les participants entre eux, de garder contact avec d’autres êtres humains, ou encore un moyen de ne pas avoir à chercher sa carte bancaire plusieurs fois pendant l’événement. Les bracelets sont des objets appréciés car peu contraignants, utiles et sympas. Ils peuvent être conservés après l’événement comme un souvenir puisqu’ils sont souvent brandés aux couleurs dudit événement.


footeolienAlors avant de vous lancer dans les t-shirts connectés dont le coût est encore bien trop élevé pour permettre une distribution de masse, le bracelet est un bon moyen de faire passer un message et des valeurs sans épuiser votre budget communication. Le bracelet que nous proposons chez Gifts for Change est personnalisable, et connecté non pas à un réseau satellite, mais à notre environnement puisqu’il permet de suivre sur internet l’évolution de l’arbre qui sera planté grâce à sa vente. Ceux qui auront la chance de recevoir le bracelet retiendront votre marque pour longtemps.

Marie Olivier