Zéro déchet, on s’y met ? Quelques tuyaux pour passer à l’action.

RSE

On ne sait pas pour vous, mais chez Gifts for Change, les déjeuners sont des moments collectifs plutôt sympa. Des moments faits d’anecdotes, de récits du week-end précédent et suivant de chacun, de mots d’esprit et petites provocations affectueuses. Tous les ingrédients sont là pour attaquer l’après-midi avec le regain d’énergie qu’il faut pour déplacer des montagnes. Et justement, des montagnes, à peine le repas fini, nous en déplaçons. Des montagnes de quoi ? des montagnes de déchets. A chaque repas c’est le même constat : la quantité d’emballages, couverts jetables et autres déchets qui nous restent sur les bras à la fin d’un repas au bureau est tout bonnement hallucinante. Comme nous sommes plutôt sensibilisés, nous faisons attention et essayons de les limiter au maximum. Mais il faut bien être honnêtes, nous sommes encore très loin du zéro déchet….

déchets-gifts-for-change

Ces déchets quotidiens, ils se cachent partout et il est parfois difficile de les éviter en tant que particulier, comme l’illustre bien la bande dessinée de Famille Zéro Déchet.

Heureusement, en Europe, des progrès sont réalisés dans les matériaux, leur poids, et les industriels et commerçants sont de plus en plus mobilisés sur cette question.  Par exemple, le papier, souvent recyclé, et le carton sont de plus en plus choisis comme emballages en lieu et place du plastique ou de l’aluminium. Cela vous parait peut-être naturel, mais aux Etats-Unis par exemple, le plastique et le polystyrène sont encore rois.

poubelles-vident-leur-sac

Comment agir ensemble pour réduire nos déchets ?

Du 18 au 26 novembre, c’est la semaine européenne du zéro déchet mise en place par l’ADEME. Le site internet de la SERD rappelle que la réduction du niveau de déchets, ce n’est pas seulement acheter moins et jeter moins. On peut agir de plusieurs manières : « en consommant mieux (consommation de produits peu emballés, écolabellisés), en produisant mieux (production de produits éco-conçus), en prolongeant la durée de vie des produits (réparation et don) et en jetant moins (compost par exemple) ».  Nous pouvons donc agir sur l’un de ces facteurs, ou sur deux d’entre eux, ou sur tous si l’on s’en sent capable !

Et si l’on se lançait un défi en entreprise à l’occasion de cet événement, en réduisant nos déchets et en privilégiant les matériaux nobles et recyclables ? Nous essayons de vous y aider à travers l’offre Gifts for Change : créer de l’utile et du durable, utiliser uniquement les ressources que la planète peut renouveler et les traiter avec respect, et vous proposer ainsi une alternative dans un secteur encore très majoritairement fait de matériaux issus de la pétrochimie et importés de loin, par avion, pour finir très vite à la benne.

Bien sûr, la question des emballages et des déchets ne constitue pas le cœur de métier de chacune des entreprises de l’Hexagone, mais pour celles qui souhaitent mener une initiative dans ce sens, c’est déjà possible en consommant, par exemple, moins de produits suremballés.

Nous pouvons aussi au quotidien favoriser l’utilisation d’objets éco-responsables : le stylo que nous utilisons chaque jour en entreprise peut facilement être remplacé par le crayon éco conçu en bois. Vos badges, déchet incontournable des salons professionnels, peut trouver une alternative esthétique, compétitive et écologique dans nos gammes.

Et si vous souhaitez être accompagnés dans cette démarche, l’Ademe lance aussi une opération d’accompagnement des TPE et PME dans leur gestion des déchets. Elle se rémunère uniquement selon les économies réalisées. Un bon moyen de chiffrer les économies que vous pourriez faire tout en préservant la planète, sans prendre de risque financier.